Archive pour mai, 2015

Quand le RPG s’inspire d’œuvres : Durée de vie limitée ?

Il existe de nombreux jeux qui s’inspirent d’œuvres: sur forums ou réseaux sociaux, en jeux ou en textes, c’est une source inépuisable de concepts et de contextes. Mais ces jeux de rôle parfois calqués sur leur œuvre ne sont-ils pas condamnés à mourir une fois leur univers passé de mode ? Comment faire pour ne pas alors tomber dans l’oubli ? C’est ce que nous allons voir. N’hésitez pas à commenter pour donner votre avis !

I – Grande oeuvre, longue vie

Une fois que l’on a compris qu’un rpg inspiré d’une œuvre existante marche en fonction de la popularité et de la durée de celle-ci, il n’y a plus qu’à choisir une œuvre longue et populaire. Effectivement, plus la série, le livre ou n’importe quoi d’autre qu’on a choisit comme thème dure longtemps, plus le rpg qui en découle pourra vivre ! Une série, une saga sera alors une meilleure idée à « calquer » pour un rpg: ça dure et les fans peuvent s’y investir. Un film ou un livre ne pourront quant à eux être à leur apogée qu’un court moment, plus ou moins selon le nombre de suites… C’est là la base pour envisager de survivre un tant soit peu dans la durée !

II – Un contexte copié ou inspiré ?

1/Choisir entre les deux

L’autre élément à prendre en compte pour un rpg inspiré d’une œuvre, c’est qu’il faut choisir une distance avec le concept de départ au niveau du contexte. Si l’on choisit la carte du copier/coller, on pourra être au plus près des fans de l’oeuvre en question et amener pas mal de monde (« 56, 57, 58, hm… ») ! Cependant, on pourra aussi être certain que le rpg vivra autant que la création dont il est adapté et il faudra se faire une raison… C’est alors là qu’intervient l’autre carte: celle de la simple inspiration ! Si l’on choisit cette carte, on aura certainement moins de monde car le contexte du rpg sera différent et donc subjectif ; mais on pourra alors durer plus lorsque l’œuvre sera passée de mode ! C’est la clé d’une survie version longue-durée, et celle d’un rpg original qui ne s’éloigne cependant pas trop de l’original. Mais comment faire ?

2/Inspirer un contexte

Inspirer un contexte d’un œuvre, c’est bien, mais c’est pas évident. Tout d’abord, posez-vous la question : est-ce que je garde les principaux personnages ou non ? Si oui, vous aurez déjà un petit début. Si non, il ne vous reste plus qu’à réfléchir aux intervenants ! Vous pouvez par exemple donner une place privilégiée aux personnages secondaires. Ensuite, demandez-vous si le contexte se déroulera avant, après ou pendant l’intrigue globale de l’œuvre originale. Voudrez-vous ajouter de nouvelles possibilités, un nouveau concept ? Faut-il garder les mêmes ennemis, les mêmes alliés ? Voilà des pistes qui pourraient aider à situer votre contexte dans l’œuvre originale. Pourquoi ne pas en mélanger une autre ?

III – Même avec un « copier/coller », tout n’est pas perdu !

Si votre rpg est quand même entièrement calqué sur son œuvre originale, ne désespérez-pas et ne le laisser pas couler au fil du temps cruel ! Essayez d’évoluer avec ou sans la création dont il est inspirée. Faire des évents et des intrigues recherchées aidera votre rpg à se différencier de l’œuvre originale. Allez voir des vidéos sur internet qui proposent des fins alternatives ou des remakes d’œuvres, cela pourrait vous inspirer, pourquoi pas pour changer un peu votre contexte ? Enfin, vous pouvez aussi orienter votre rpg dans un épisode particulier de l’oeuvre originale, cela aidera à le rendre plus original.

Vous n’êtes pas d’accord ? Exprimez-vous !

Luthier cap breton |
Gerar24 |
Journal du bon Hobbit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transamandatorride
| Urlreference
| GEORGEODETTE