L’orientation sexuelle dans le RPG écrit

Quelle orientation choisissez-vous pour vos personnages généralement ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Très souvent présente dans le monde du rpg écrit, la question de l’orientation sexuelle est là bien plus légère que dans la vie réelle, mais pas moins intéressante. Effectivement, même s’il n’est pas indispensable de développer le sujet (espèce de pervers !), elle représente belle et bien une facette de personnage qu’il est avantageux d’explorer. Et s’étant de plus en plus imposée avec l’explosion des rpg réels et city, cette orientation fait l’objet de rp à part entière, voire même de jeux eux-mêmes ! L’orientation sexuelle dans le rpg écrit pose aussi beaucoup de questions: est-elle liée à celle du joueur ? pourquoi prend-t-elle parfois une place si importante ? est-elle compatible avec tous les rpg ? y en a-t-il de plus populaires que d’autres ?

I – Pourquoi l’O.S. compte-t-elle ?

La première chose à dire serait: « pourquoi pas ? ._. », mais étant donné la taille de cet argument et son utilité, je crois qu’on peut lui épargner une rubrique complète…

1/Permettre l’amouuur

Evidemment, pour vivre des relations amoureuses (« ou plus si affinité è_é »), il faut une orientation sexuelle pour son personnage. Voilà pourquoi elle est toujours, ou presque toujours, nécessaire. Cependant, quoique nécessaire, on peut se demander si elle compte plus que pour simplement avoir un partenaire. Et bien oui car se pencher sur la question pourra développer de réelles amours complexes et des scénarii dignes des meilleurs (« ou des pires D: ») films d’auteur !

2/Approfondir son personnage

L’orientation sexuelle est, au même titre que la couleur des yeux ou les goûts, un aspect de personnage. C’est donc une partie que l’on peut trouver plus ou moins importante, développer ou non. Quoi qu’il en soit, elle reste une facette qui pourrait approfondir le profil de votre personnage et le rendre plus juste ! Par exemple, si le vôtre est vraiment passionné par un art à tel point que sa vie ne tourne plus qu’autour de cela, il pourrait être asexuel pour mettre en avant l’importance de sa passion (pour éviter un débat polémique à la suite de cet article, je précise bien que ce sont des possibilités et que je ne veux mettre aucun a priori en avant :3).

3/Se mettre à la place de

Ce qui est bien avec le rpg (pas comme le codage…), c’est qu’on peut faire et essayer un peu tout ce que l’on veut et se mettre dans la peau de personnages qui ont des attributs que nous n’avons pas. Ainsi, choisir une orientation sexuelle pour son personnage peut permettre de se mettre à la place d’un homosexuel, d’un bisexuel, etc. dans telle ou telle situation. Cela pourrait permettre de comprendre leurs ressentis éventuels, leur vie quotidienne et d’imaginer leur vie sentimentale. N’y a-t-il pas des gens qui voudraient se mettre à la place d’un chat (oui, c’est comparable u_u) ?

II – Tous les rpg sont différents

Même si l’orientation sexuelle de votre personnage est intéressante à développer en général, cela dépend aussi du rpg. Sur un rpg médiéval-fantasy, on se concentrera souvent plus sur les autres aspects de celui-ci. Son caractère et ses atouts de combat seront plus prioritaires dans la plupart des cas. Dans un rpg animalier, l’orientation est minimaliste car il y n’y a pas de rp sexuel (euh… je… crois…) et rare sont les amours autres qu’hétérosexuelles. Pour un rpg réel-city, ce sera l’inverse: on préférera en savoir d’avantage sur cette orientation, les attentes et le vécu des personnages. Certains rpg de ce type sont mêmes centrés sur l’homosexualité, où l’on réserve à cette orientation la base du contexte, ou certaines parties. Il faut donc voir aussi le genre du rpg sur lequel on est !

III – En lien avec la réalité ?

L’orientation sexuelle sur le rpg écrit peut dépendre de celle du joueur, mais ce n’est pas du tout une règle générale. Il est vrai que certains jouent des orientations qu’ils connaissent pour diverses raisons. Mais beaucoup au contraire en choisissent une autre. Les raisons peuvent être multiples : pour « pimenter » un peu leur jeu avec une part d’inconnu, parce que c’est mieux adapté au personnage, pour pouvoir jouer certaines scènes particulières (« yaoi !!! »), etc. Et selon le ratio de personnages masculins/féminins des rpg, on peut choisir l’orientation qui permettra le plus de possibilités de couples. Aussi, j’ai remarqué que parfois des orientations sexuelles sont privilégiées par rapport à d’autres. Je trouve que beaucoup de filles jouent l’homosexualité ; la bisexualité est aussi pas mal choisie, un peu chez tout le monde ; l’asexualité l’est rarement, au même titre que la pansexualité ; quant à l’hétérosexualité, elle est très courante surtout chez les joueurs masculins. Cela n’est que mon avis à partir de mes constations, et je pense que ces courants ne s’expliquent pas vraiment, à moins de rédiger une thèse XD. Les résultats du sondage de l’article confirmeront ou non ces impressions au fil du temps !

D’accord, pas d’accord ? Exprimez-vous : commentez et votez !

Merci à Caro’ pour son aide !

Publié dans : Autour du RPG écrit : réflexions |le 30 juillet, 2015 |9 Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

9 Commentaires Commenter.

  1. le 30 juillet 2015 à 22 h 12 min FOREVERTRY écrit:

    Un article très intéressant, je trouve. Personnellement, je ne joue pratiquement sur des rpg city … et je ne sais pas si c’est un effet de mode ou quoi; mais la plupart des personnages masculins sont soit Bi- soit gay ! Je ne suis pas homophobe, mais je trouve ça un peu quand on joue une fille >< Déjà qu'il est difficile de trouver un lien "love" alors en plus, si les mecs ne sont plus attirés par les filles, comment fait-on ? J'ai bien essayé de jouer moi-même un personnage homosexuel, mais je n'y arrive.

    Répondre

  2. le 31 juillet 2015 à 0 h 16 min Shin écrit:

    Aaah le choix de du sec du personnage et de l’orientation sexuelle du dit personnage. J’avais ouvert un débat sur l’orientation des perso sur un forum ou j’étais admin. Car nous avions une flopée de mec bi durant une longue période (forum lycée ).

    La réponse fut le plus souvent « il n’y a pas beaucoup de fille » mais une autre m’a dit qu’elle était bi.

    Pour ma part j’ai joué un gay sur un forum city. J’ai joué quelques mecs mais j’ai une préférence quand même pour jouer les filles heteros. Comme tu as dis on s’inspire un peu de nous quand on crée un perso donc même si je hurle haut et fort qu’un RP c’est l’imaginaire avant tout. Il y a certaine chose ou je préfère connaitre ^^

    Jolie article :)

    Répondre

  3. le 31 juillet 2015 à 19 h 32 min LeRPG écrit:

    FOREVERTRY> Je comprends parfaitement et je vois bien que ce n’est pas de l’homophobie ^^ Chaque orientation a des bons comme des mauvais côtés ! Et pas tout le monde n’arrive à toutes les jouer, on a toujours plus de facilité pour l’une que pour l’autre c’est vrai :p Merci d’avoir pris le temps de donner ton avis ;)

    Shin> Je trouve que c’est juste, l’imaginaire c’est bien mais on garde souvent des repères personnels ! Et c’est d’ailleurs préférable, sinon je n’ose pas imaginer les choses qu’on verrait dans les rp… Merci à toi aussi d’avoir partagé ton point de vue :)

    Répondre

  4. le 5 septembre 2015 à 15 h 34 min darkbaron écrit:

    D’expérience, la sexualité des personnages peut être une bonne façon de se faire une idée quant à la population masculine/féminine d’un forum.

    Les femmes lesbiennes sont quand même souvent interprétées par des hommes ou des filles ayant cette même orientation, alors que c’est l’inverse pour les hommes gay ou bi, plus souvent interprétés par des demoiselles (le plus fréquent) ou des hommes partageant cette orientation (c’est plus rare, mais ça existe).

    Je pense que c’est très rare que l’on joue un personnage du même sexe, mais d’une orientation différente. Pour ceux qui jouent l’autre sexe, je vois surtout le changement d’orientation sexuelle comme une façon d’éviter de faire des choses avec un personnage du même sexe que soi.

    Une fille hétéro jouant un gars serait sans doute mal à l’aise à l’idée de faire des choses coquines avec un perso féminin, et un gars jouant une fille trouverait bizarre de faire de même avec un personnage masculin.

    Bien sûr, je ne nie pas l’influence du yaoi et/ou du yuri, les joueurs le font aussi par fantasme, mais je pense que la raison pragmatique citée au-dessus est également à prendre en compte.

    Répondre

  5. le 5 septembre 2015 à 15 h 49 min LeRPG écrit:

    Merci d’avoir prit le temps de commenter ! :D
    Je n’avais pas vraiment vu les choses sous cet angle, mais c’est vrai que ce sont des très bonnes explications. Même s’il ne faut effectivement pas négliger le côté « fantasme », tout se fait peut-être aussi inconsciemment pour ne pas avoir à jouer des situations gênantes vis-à-vis de son sexe et de son orientation ! Je pense que tu as vraiment raison, et ça explique en partie les raisons de ces choix qui sont plutôt vagues ^^

    Répondre

  6. le 17 septembre 2015 à 0 h 06 min Rosalie écrit:

    Pour ma part, je suis d’accord en partie avec ce que vous dites sur l’orientation sexuelle d’un personnage et ses retombés sur la psychologie du personnage. Après pour jouer cela, c’est plus compliqué. Jouer sa sexualité est dans un sens une « continuité » naturelle de la vie d’une personne. Qu’elle en soit absente ou pas. Une absence peut se jouer contrairement à ce que l’on peut en penser. Mais de l’autre, il ne faut pas que se baser là dessus. En gros pour 10 RP de fait, il faudrait en faire 1 pour rester dans une bonne mesure d’importance.

    Mais une fois encore c’est plus complexe que cela. Car par exemple si on tourne autour d’un personnage masochiste accro… Tisser un lien affectif avec un personnage « maître » peut être intéressant dans la structure psychologie. Sans pour autant entrer dans le « sexe brute » donc un rapport charnel.

    Tout cela peut paraître compliqué et dans le fond cela l’est sans doute.

    Répondre

  7. le 17 septembre 2015 à 18 h 03 min LeRPG écrit:

    Je te remercie de ta remarque =)

    C’est vrai que l’importance que l’on donne à la sexualité de son personnage dans les rps peut vraiment varier. 1 rp sur 10 me semble effectivement plutôt proche de la moyenne, même si on peut aussi considérer que le sujet suit notre personnage dans un peu tous ses rps, sans en consacrer un spécialement. Mais c’est parfois plus complexe, je le pense aussi. Sur un personnage construit autour de sa sexualité, tout change. Les rps peuvent alors devenir intéressant en ce qui concerne cet axe. Sur un au contraire où cet aspect n’a pas vraiment été exploré, on peut tout de même trouver des liens affectifs intéressants. Par exemple une amitié forte qui justement l’amène à se pencher sur la question: on exploite alors un nouvel axe du personnage qui n’avait pourtant pas été ouvert au départ, celui de son orientation sexuelle !
    Tout est relatif et si on mène une réflexion poussée le sujet peut-être effectivement très complexe ^^

    Répondre

  8. le 24 octobre 2017 à 0 h 37 min Alexandra écrit:

    Mes personnages sont tous hétérosexuels comme moi mais je me fiche particulièrement de leur orientation sexuelle. Je ne trouve pas que ce soit super important de le préciser, comme je suis une joueuse qui se trouve être plus axée sur la personnalité de ses personnages, ou autre(s) que sur une simple information.

    Répondre

    • le 27 octobre 2017 à 23 h 50 min Blog Le RPG écrit:

      Bonsoir, merci d’avoir pris le temps de t’exprimer ! =)

      Comme je l’ai développé dans l’article, préciser l’orientation sexuelle de son personnage est la base pour développer des liens amoureux avec d’autres personnages. C’est une facette à part entière je pense, tout comme l’apparence physique. Après, on peut très bien se contenter de jouer sans même préciser à quoi ressemble notre personnage, c’est valable ici aussi. Donc à mon avis chacun va développer plus ou moins tel aspect de son personnage en fonction de ce qui l’importe, ou de la manière dont il l’aborde. Cela dit, je crois tout de même que l’orientation sexuelle ne se réduit pas à une « simple information » comme tu le dis, car elle a des conséquences évidentes, c’est un vrai axe de développement pour la construction d’un personnage, et elle a une influence tant au niveau du jeu que de son identité pure et simple. La « personnalité » d’un personnage est un ensemble vaste je crois, qui ne se limite pas selon moi à une première et vague idée de « caractère ». Le personnage, comme tout un chacun, forme un tout de plusieurs paramètres, et chacun s’attarde ou non sur ce dont il a envie, ça fait aussi partie de la créativité dans le role play !

      Encore merci et peut-être bientôt sur le blog ~

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Luthier cap breton |
Gerar24 |
Journal du bon Hobbit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transamandatorride
| Urlreference
| GEORGEODETTE