Infinite-RPG : des jeux à l’infini (et au-delà !)

Vous le savez, Infinite-RPG est un grand partenaire du blog ! J’avais déjà traité de la plateforme dans un article (ici) mais ça portait sur la partie réseau social du site. Aujourd’hui, je veux me concentrer sur la partie rôlistique, en dehors ce qui s’appelle les « clans » (groupes de discussion). C’est la partie la plus intéressante, puisqu’elle fait d’Infinite-RPG une nouvelle plateforme de jeu de rôle en ligne au même titre que celles qu’on connaît déjà, à la grande différence qu’ici cette dernière est totalement dédiée et créée pour le jeu. Finalement, avec le côté réseau social, et l’allure globale de la plateforme de JDR, c’est une sorte de Facebook dont la partie ludique se rapproche d’un forum. Mais le site d’Infinite-RPG porte l’ambition d’être aussi populaire que ces deux derniers mastodontes dans le milieu des rôlistes, et pour ce faire il exploite les points forts de beaucoup des plateformes classiques afin d’en faire une synthèse tout spécialement centrée sur le RPG. Le mode d’emploi, le gameplay, les caractéristiques, patati et patata, nous allons voir tout ça !

I – Elle ressemble à quoi cette plateforme ?

Infinite-RPG regroupe un ensemble de fonctionnalités sous une même bannière, et je vais essayer de les exposer clairement en les dissociant (« ça se sent que tu t’es embrouillé tout seul en écrivant cet article… =-= ») ! D’abord, c’est une plateforme composée de deux parties comme nous l’avons dit : la partie réseau social et la partie jeu de rôle. Quand je parlerai de « plateforme », le terme regroupera donc ces deux parties. Mais Infinite-RPG, c’est également un blog qui est externe à cette plaforme mais accessible depuis celle-ci. Enfin, je l’évoque en passant, il y a Studio Infinite, une branche de la start-up qui propose des ateliers d’écriture IRL (voir Lexique complet du RPG), mais aussi des cours, des stages qui touchent à toutes les branches de l’arbre du jeu de rôle (conception, rédaction, illustration, cartographie, …), et enfin des rencontres diverses et variées (débats, jeux, …). Ces événements sont payants, puisqu’Infinite-RPG est avant tout une entreprise, et se déroulent essentiellement sur Paris. Mais certains sont gratuits et ont lieu ailleurs en France ! On a là une ribambelle d’innovations sociales qui ont pour base le jeu de rôle écrit, et ça c’est unique à l’heure actuelle !

Mais revenons à nos moutons. Il y a une chose qui relie les deux parties qui forment la plateforme et le blog : c’est la barre de navigation du header de la plateforme. Elle va nous aider à tout poser clairement ! Cette barre de navigation restera en haut de toutes les pages de la plateforme, et elle est donc présente quand on arrive sur la page d’accueil (tout cela uniquement après s’être inscrit et connecté à son compte). Sur cette dernière, une fois connecté, on est accueilli par sa « timeline », à la manière de Facebook, qui affiche les publications (images, statuts, actualités, …) des comptes auxquels on s’est abonnés, en plus des annonces du site. Ça fait partie des fonctionnalités de ce que j’appelle la partie réseau social, avec les clans. Ces derniers sont accessibles depuis l’onglet « Communauté » de la barre de navigation : en cliquant dessus, on déroule un menu grâce auquel on peut afficher la liste des clans ou en rejoindre un. À part cet onglet « Communauté », on trouve sur la barre les boutons dédiés « Messages privés » ainsi que « Notifciations » (« je pense que ceux-là on a compris à quoi ils servent ‘-’ »). L’icône petit cœur tout mignon « Participer » sert à visiter le fameux blog d’Infinite-RPG, externe à la plateforme et ouvert bien avant celle-ci (la plateforme, rappelons-le, est d’ailleurs à l’heure où j’écris toujours en bêta). Notez qu’il y a également un lien retour depuis le blog vers la plateforme. Enfin, l’onglet « Jeux » permet de parcourir les jeux existants ou d’en créer un, et cela appartient à la partie rôlistique de la plateforme. Il ne faut donc pas confondre les clans, qui relèvent du réseau social, et les jeux, qui eux permettent de faire du RPG. Mais les clans du réseau social participent aussi à l’organisation du jeu sur la plateforme ! C’est pour ça que les deux sont liés. Pour terminer avec cette barre de navigation, on y trouve tout à droite les paramètres du profil, car avant tout il faut un profil pour pouvoir se servir de la plateforme.

Plateforme Infinite-RPG ; Blog Infinite-RPG

1/La partie réseau social

Poisson d’avril ! Non, sérieusement, j’ai expliqué que le blog a déjà traité le sujet du réseau social dans l’article « Quelques projets RPG ». Ce qui nous intéresse dans cet article, c’est la partie ludique. Il faut suivre un peu, non mais !

2/ La partie ludique, donc

Si la partie réseau social ressemble surtout à Facebook, la partie jeu de rôle fait plutôt écho aux forums. Elle regroupe de nombreux RPG qui ont été ouverts par des joueurs sur la plateforme. Car je le disais, Infinite-RPG n’est pas un jeu en lui-même, c’est véritablement une plateforme qui héberge plusieurs jeux. On a donc l’embarras du choix pour commencer à y jouer ; vous-mêmes pourrez être fondateurs en ouvrant votre jeu sur Infinite-RPG et donc sans avoir à vous compliquer la vie comme c’est le cas ailleurs (que ce soit pour créer tout un forum, ou bien ouvrir un blog pour un jeu Facebook, ou encore chercher des partenaires sans savoir où comme c’est le cas par SMS, Skype et autres, et vous aurez un univers organisé en communauté, contrairement aux plateformes similaires aux mails). En clair, si dans l’absolu vous aimeriez fédérer des joueurs autour de votre univers, mais que concrètement vous avez la flemme, c’est l’idéal (« ENFIIIIIIIIN ») !

Un jeu sur Infinite-RPG se présente donc comme un mini-forum. Lorsque vous en ouvrez un, vous avez un bloc de codage qui le présente. En effet, à sa gauche, vous trouverez une barre de navigation latérale. L’onglet « Présentation » contient le contexte (de l’univers) et le descriptif (du jeu). Les annonces sont des textes importants à lire, vous y trouverez notamment le règlement. Il y a également une rubrique « Personnages prédéfinis » , qui sert… aux personnages prédéfinis (« Captain Obvious ? C’est toi ? Es-tu là ?? »). L’onglet « Derniers RP » récapitule les… bon OK, celui-là aussi vous l’avez. Le bouton « Statistiques » vous affichera les membres du staff (voir Lexique complet du RPG), le nombre de rôlistes inscrits mais aussi de personnages joués – et ça c’est très pratique -, le nombre de lieux jouables, le nombre d’intrigues et de RP postés. Enfin, point très intéressant, l’onglet des favoris ! Il vous permet de marquer vos RP préférés sur le jeu de rôle.

En bas de ce bloc de codage, vous avez les lieux jouables, qui lorsqu’on clique amènent à leurs RP respectifs. On trouve sur chaque sujet le nombre de réponses et de vues, mais aussi les commentaires postés à propos (nous nous pencherons sur cette fonctionnalité lorsqu’on abordera la manière de jouer) ! On a donc encore un mélange de fonctionnalités provenant des différentes plateformes « classiques ». Plus bas encore, on trouve les intrigues. En haut du bloc maintenant, encore une barre de navigation (« mais ça devient obsessionnel à la fin !! >o< ») qui permet de simplifier davantage l’accès aux différents outils et rubriques. On a un bouton qui mène à l’accueil, un autre pour le règlement, non pas un mais deux pour créer un personnage (tant qu’à faire !), un pour la liste des lieux jouables, un pour celle des joueurs, et un dernier bouton qui, lui, redirige vers le clan du forum. C’est là que les choses se compliquent et qu’on en vient à ce que j’avais évoqué plus haut : j’ai dissocié volontairement une partie réseau social et une partie jeu de rôle, mais en réalité clans et jeux s’entremêlent ! On y reviendra plus tard. Il faut surtout préciser que non seulement on a accès à la liste des joueurs, mais aussi, comme précédemment, à celle des personnages joués : on retrouve la nuance entre le compte du joueur et les personnages qu’il joue, et c’est juste super pratique. En plus, certes il y a la liste des personnages joués, mais chacun est relié au compte joueur, et de même dans la liste des joueurs chaque compte est relié à son ou ses personnage(s) ! Ainsi, on peut repérer les comptes multiples très facilement, et reconnaître les joueurs réellement actifs. On sait en définitive qui sont les joueurs, qui sont les personnages, et relier les deux. Tout ça est bien sûr identifié au travers des avatars respectifs des comptes (joueurs) ou des personnages (joués). Les avatars justement : ils peuvent soit être prédéfinis (il y a une liste d’avatars préconçus par Infinite-RPG et on peut en choisir un au moment de la création d’un personnage), soit être uploadés. Véritablement une grande liberté au niveau des avatars, et je l’ai constaté au premier coup d’œil dans la liste des personnages joués d’un jeu au hasard : j’ai vu une photographie ancienne en noir et blanc, un avatar manga, un avatar illustré digital art, un dessin, un avatar réel de célébrité, bref tout est permis, réel ou non (pour en savoir plus sur les différents avatars de jeu de rôle n’hésitez pas à lire cet article du blog) ! Mais les avatars des personnages sont donc différents de l’avatar du compte. Autre fonction génialement pratique et pratiquement géniale : lorsqu’on clique sur un personnage de la liste, on arrive sur une fich… non, une feuille de personnage (« ça change ! »). On trouve sur la « carte d’identité » l’histoire, le caractère, la description physique, avec les renseignements habituels (prénom, âge, etc.). Certains champs sont mêmes adaptés au jeu de rôle dont est issu le personnage. D’autres onglets (encore sur une barre de navigatioooon) permettent d’afficher les relations, les statistiques avec la date de création du personnage, et enfin l’activité, qui recense les derniers RP. Dans les statistiques, on peut également voir le nombre de scènes libres (RP ouverts) et de quêtes jouées (dont nous parleront plus bas). Sachez qu’on peut encore voir les personnages liés à un compte tout simplement en visitant le profil d’un joueur et l’onglet « in game ». Le profil d’un joueur nous donne aussi les clans dans lesquels il se trouve, ses favoris, et son activité à côté du profil.

Pour en finir avec la partie rôlistique, sachez qu’un annuaire sur la plateforme permet de trier les jeux par rapport à leur genre, popularité, activité, récence, (« Tu as oublié de citer l’ordre alphabétique, c’est primordial comme fonction ! u_u ») et que chaque jeu possède une URL propre. Effectivement, comme nous l’avancions, ce sont de réels mini-forums, mais – j’y reviens – ils possèdent également un clan ! Ce dernier est lié à son jeu via un petit bouton en forme de planète à droite du titre. Il sert à la communication entre les membres pour discuter, se présenter, laisser des petits mots doux, et surtout organiser des RP ; jeux et clans sont liés l’un à l’autre, et sont également visibles sur les profils des joueurs. Tout est donc relié par ces fameuses barres de navigation (et il y en a encore une pour les clans !) et cela permet de créer un tout très ergonomique. Sinon, où navigueraient les joueurs sans leur barre ? *sort*

Deux petites mises en garde cependant : à l’heure où je vous parle (« Tu parles pas écrit toi ? ._. ») il n’y a pas d’option de sauvegarde pour les fiches de présentation. Au moment de l’inscription sur un forum, vous devrez donc suivre toutes les étapes sans interruption, et avoir prévu votre avatar (si vous n’en prenez pas un qui soit prédéfini) ainsi que vos textes (histoire, descriptions, …). Aussi, l’inscription sur un jeu est indépendante de celle sur son clan, il faudra donc penser à le rejoindre également (vous n’êtes théoriquement pas obligés de vous inscrire sur les clans des jeux, mais les deux vont tout de même de paire).

II – Et le RP dans tout ça ?

Le cœur du sujet, c’est avant tout le gameplay ! Et vous pourrez noter une grande amplitude au niveau de la taille des RP, de réduite à développée. Il est également proposé sur Infinite-RPG des jeux interdits aux mineurs, et toutes les pages qui y sont liées demanderont de cocher une case d’accès aux « contenus adultes ». Vous-mêmes, en rédigeant vos RP, vous pourrez cocher une case qui préviendra de ce genre de contenus. Quant à la rédaction-même, elle n’a pas de particularité notable, des outils de mise en page basiques sont disponibles et on a un affichage WYSIWYG (le codage n’est donc pas possible). Par contre, on a un outil intéressant pour pimenter le jeu avec la possibilité, comme sur forum, de lancer virtuellement des dés, que ce soit pour aider les scènes de combat ou tout simplement apporter de nouvelles variables à l’évolution du RP. Mais il y a des fonctionnalités propres à la plateforme : un aspect social s’ajoute à l’aspect ludique, en ce sens qu’il est possible d’aimer mais surtout de commenter une réponse RP sans y répondre pour autant ! Ce qui n’est pas faisable sur les réseaux sociaux à moins de partager le post (que ce soit sur Facebook ou Twitter en retweetant). Sur ce point encore, la partie rôlistique est intrinsèquement liée à la partie réseau social. Il y a encore un point nouveau sur Infinite-RPG pour les non-initiés : ce sont les quêtes. Les intrigues sont proposées sur le site, et elles sont consultables avec leur contexte sur l’accueil des jeux, mais les quêtes en diffèrent. Ce peut être des défis (comme des énigmes lancées aux joueurs par exemple) ou carrément des RP collectifs guidés par MDJ. En fait, c’est un peu un quartier libre pour l’imagination des membres du staff, en interaction avec les joueurs.

Cet article vous a plu ? Partagez-le et commentez (et même s’il ne vous a pas plu D:) !

Publié dans : Jouer sur Infinite-RPG |le 23 mai, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Luthier cap breton |
Gerar24 |
Journal du bon Hobbit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transamandatorride
| Urlreference
| GEORGEODETTE